POUR MIEUX COMPRENDRE ET MIEUX DECIDER

La vaccination HPV en bref

Votre sélection d'informations scientifiquement validées

Pourquoi un vaccin ?

* Poids du cancer du col de l'utérus

3 000 nouveaux cas par an

1 000 décès par an en France.

* Papillomavirus: Virus présent sur nos muqueuses génitales responsable de tous les cancers du col de l'utérus.

* Mais aussi de cancers anaux (80%), buccaux et de la gorge (30%).

* Transmission: Principalement par rapports sexuels, oraux et anaux inclus.

Le préservatif n'est pas un moyen de protection fiable contre ce virus.

* L'infection devient persistante et risque d'évoluer en cancer dans 10% des cas.

* Ce qui représente près de 31 000 lésions du col par an.

* Ces lésions sont détectées par les frottis réalisés entre 25 et 65 ans tous les 3 ans (vaccinées ou non).

* Elles sont traitées par laser ou geste chirurgical pouvant entrainer des effets indésirables à court et long terme.

* Schéma vaccinal:

De 11 à 14 ans en 2 doses

ou de 15 à 19 ans en 3 doses.

* Depuis janvier 2020, les garçons peuvent être vaccinés selon les même modalités que les filles.

* Vaccination concomitante avec le rappel Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche à 11 ans possible.

* Le vaccin est pris en charge par l'assurance maladie.

* La couverture vaccinale en France n'a jamais dépassé les 30%.

* Une protection indirecte par diminution de la transmission de l'HPV durant les rapports existe lorsque la couverture vaccinale dépasse les 50%.

Modalités de vaccination

* Plus de 10 ans de commercialisation.

* L’efficacité du vaccin a été démontrée avec des réductions maximales d'environ:

-> 90% pour les infections à HPV ciblées par le vaccin.

-> 90% pour les verrues génitales

-> 85% des lésions pré cancéreuses

* Les résultats sont d'autant meilleurs que la vaccination est réalisée tôt.

* On constate déjà une nette diminution des lésions pré cancéreuses dépistées lors des frottis.

Mais il est encore trop tôt pour prouver la diminution concrète des cancers du col de l'utérus.

* Sécurité du vaccin:

Toutes les études réalisées jusqu'à ce jour, françaises ou internationales, n'ont pas démontré de lien entre la vaccination contre le papillomavirus et la survenue d'une maladie auto-immune (sclérose en plaque par exemple).

Efficacité et sécurité

| www.vaccinhpv.com |

Ce site a été réalisé dans le cadre d'un travail de thèse de médecine générale.

Toutes les informations proviennent de sources scientifiques validées.

Leurs pertinences ont préalablement été validées par un panel de parents.

Les informations peuvent être amenées à évoluer selon les dernières données scientifiques.

L'auteur ne déclare aucun lien d’intérêt.

Dernière Mise à jour: Janvier 2020

Référencé sur KitMédical.fr

LOGO-CMJN.jpg