Schéma vaccinal:

* De 11 à 14 ans inclus: 2 doses espacées de 6 mois

* En rattrapage de 15 à 19 ans révolus: 3 doses

(0 - 2 - 6 mois pour le vaccin Gardasil® ou 0 - 1 - 6 mois pour le vaccin Cervarix®)

Recommandations Françaises

 

Il est possible de réaliser le vaccin en même temps que le rappel Diphtérie-Tétanos -Polio-Coqueluche à 11 ans. (1;3)

Les adolescentes peuvent être vaccinées même si elles ont déjà eu un rapport sexuel. Cependant cette vaccination est plus efficace si elle est réalisée avant. (3)

Le vaccin est pris en charge à 65% par l'assurance maladie (environ 120 euros la dose). Le reste du montant est remboursé par la plupart des mutuelles. (4)

 

Vaccins Disponibles

Le Gardasil 9® est disponible en France depuis la rentrée 2018. Les études cliniques estiment une efficacité de 90 % contre le cancer du col de l’utérus (70% pour les anciens vaccins.)

Le Gardasil9® protège contre 9 types (ou valence) de virus HPV. Pour comparaison, le Gardasil® couvre 4 types d’HPV et le cervarix®, 2 types.

Les dernières recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) préconisent donc de privilégier le Gardasil 9® au Gardasil® et Cervarix®. (5)

A ce jour, aucune étude n'a validé que les vaccins Gardasil 9®, Gardasil® et Cervarix® sont interchangeables: une vaccination débutée avec l'un de ces vaccins doit se poursuivre avec le même.

Pour les personnes ayant reçu un schéma complet avec Gardasil® ou Cervarix®, il n'est actuellement pas recommandé de réaliser une nouvelle vaccination par Gardasil 9®. (5)

Ces vaccins ont tous l'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) pour la vaccination des filles et des garçons à partir de 9 ans mais ils ne sont remboursés actuellement en France que pour les filles de 11 à 19 ans révolus et chez les garçons selon certaines conditions (cf paragraphe protection et vaccination des garçons).

Conservation des vaccins: entre 2 et 8°C et pendant 72h en air ambiant (sans dépasser les 25°C). (6)

 

Constituant du vaccin

Le vaccin n'est constitué que d’une partie du virus. Il ne transmet pas la maladie mais provoque la fabrication d’anticorps qui permettra une meilleure protection lors d’une prochaine rencontre avec le virus.

Le vaccin contient un adjuvant : l'aluminium. C'est un stimulant de la réponse immunitaire. Il est nécessaire pour permettre une réponse immunitaire suffisante. Sans adjuvant, le vaccin serait inefficace. (7)

-> En savoir plus sur la sécurité de l'aluminium

 

Couverture vaccinale

La couverture vaccinale en France du vaccin anti HPV n'a jamais dépassé les 30% et est pour l'année 2017 de 26% pour 1 dose à 15 ans. (8)

Et ailleurs ? On observe dans plusieurs pays européens voisins des taux de couvertures vaccinales supérieurs à 80 % (Royaume Uni, Portugal, Suède, Norvège, Islande). (9;10)

Protection et Vaccination des garçons

 

Le risque de survenue de verrues génitales chez les garçons non vaccinés de moins de 20 ans est réduit de 44% lorsque que la couverture vaccinale des jeunes filles est supérieure à 50%. Il existe donc une protection indirecte par la diminution de la transmission de l’HPV durant les rapports. (11)

Un programme de vaccination des garçons existe dans 5 pays (Autriche, Etat Unis, Canada, Australie et Suisse) car ils sont porteurs du virus HPV et sont exposés au même titre que les femmes aux verrues génitales, aux cancers de la gorge et de l’anus. (12;13)

En France, seuls les hommes jusqu’à 26 ans révolus qui ont ou ont eu des relations sexuelles avec un homme ont accès au vaccin dans les CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic des infections sexuellements transmissibles) et les centres de vaccination. (14)

Dans son avis publié en octobre 2019, la HAS (Haute Autorité de Santé) recommande l'élargissement de la vaccination pour tous les garçons selon les mêmes modalités que les filles (15).

Sources

1. HCSP, Avis ; relatif à l’utilisation du vaccin contre les infections à papillomavirus humains Gardasil® ; 28 mars 2014

2. HCSP, Avis ; relatif à l’utilisation du vaccin contre les infections à papillomavirus humains Cervarix® ; 20 février 2014

3. HCSP, Avis ; relatif à la révision de l’âge de vaccination contre les infections à papillomavirus humains des jeunes filles ; 28 septembre 2012

4. https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/7-gardasil - https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/44-cervarix

5. HCSP, Avis ; relative à la place du vaccin GARDASIL 9® dans la stratégie actuelle de prévention des infections à papillomavirus humains ; 10 février 2017

6.Vidal

7. Guimezanes A, Mathieu M. Vaccination : agression ou protection. Choc Santé. Inserm; 2015

8. Fonteneau L, Guthmann J-P, Lévy-Bruhl D. Estimation des couvertures vaccinales en France à partir de l’échantillon généraliste des bénéficiaires (EGB) : exemples de la rougeole, de l’hépatite B et de la vaccination HPV. BEH8-9/ 19 mars 2013

9. National HPV vaccination Program Register. Coverage data. Melbourne: Australian government department of health, 2018. Disponible sur : http://www.hpvregister.org.au/research/coverage-data/HPV-Vaccination-Coverage-2015

10. Bruni L, Diaz M, and al. Global estimates of human papillomavirus vaccination coverage by region and income level: a pooled analysis; Lancet Glob Health 2016; 4:e453-63

11. Drolet M, et al. Population-level impact and herd effects following human papillomavirus vaccination programmes: a systematic review and meta-analysis. Lancet Infect Dis. 2015; 15(5): 565-80

12. Garland SM, Molesworth EG, Machalek DA, et al.: How to best measure the effectiveness of male human papillomavirus vaccine programmes? ClinMicrobiol Infect. 2015; 21(9): 834–41.

13. Smith MA, Lew JB, Walker RJ, et al.: The predicted impact of HPV vaccination on male infections and male HPV-related cancers in Australia. Vaccine. 2011; 29(48): 9112–22.

14. HCSP, Vaccination des garçons contre les infections à papillomavirus. Collection avis et rapports ; Février 2016

15. HAS, Élargissement de la vaccination contre les papillomavirus aux garçons - Projet de recommandation soumis à consultation publique; Octobre 2019

| www.vaccinhpv.com |

Ce site a été réalisé dans le cadre d'un travail de thèse de médecine générale.

Toutes les informations proviennent de sources scientifiques validées.

Leurs pertinences ont préalablement été validées par un panel de parents.

Les informations peuvent être amenées à évoluer selon les dernières données scientifiques.

L'auteur ne déclare aucun lien d’intérêt.

Dernière Mise à jour: Novembre 2019

Référencé sur KitMédical.fr

LOGO-CMJN.jpg